Claudia Vialaret

Claudia Vialaret se forme à l’université d’Aix-en-Provence ainsi qu’à Paris Sorbonne. Spécialiste en photographie argentique, elle est d’ailleurs titulaire d’une maîtrise dans le domaine. Claudia Vialaret se dirige tout d’abord vers la photographie mais travaille également la peinture à l’huile et le dessin. Elle est professeur agrégé d’Arts Plastiques et enseigne actuellement au lycée Lakanal à Sceaux.

A l’heure d’aujourd’hui, son moyen d’expression est la photographie numérique.

La série présentée lors de l’exposition est une série d’œuvres s’inspirant des tableaux de Caravage, Caravagesque, 2011.

Claudia Vialaret aborde son travail de deux manières distinctes. Son vocabulaire artistique est le froissement de l’image photographique. En reprenant certains tableaux de Caravage, elle les imprime en grand format, sent la matière et se réapproprie son travail en froissant l’image.

Elle prend à nouveau une photographie de ce qui est devenu son œuvre et retravaille le tout sur l’ordinateur. C’est à la fois une création et une destruction.

Dans sa réinterprétation, elle présente un nouveau regard sur les tableaux de Caravage.

Ses photographies ressortent de manière profonde et mystérieuse.

Claudia Vialaret a déjà présenté ses différents travaux dans plusieurs expositions et notamment lors d’une exposition « Caravagesques » à la galerie Imagineo à Paris en 2013.


Distorsion et appropriation sont les mots-clefs de la démarche artistique de Claudia Vialaret qui s’empare et s’inspire des oeuvres de Caravage dans la série « Caravagesques ».

A partir du froissement manuel et numérique d’images extraites des oeuvres du peintre ou reprenant ses mises en scène, elle crée des images inédites qui font écho à l’utilisation que Caravage faisait lui-même sur ses toiles du pli, du modelé et de la lumière.

Passionnée par l’histoire de l’art et par la réflexion sur la création artistique, Claudia Vialaret fait voler en éclats la représentation classique dans la peinture comme dans la photographie, en construisant une oeuvre rendue possible par les nouvelles formes d’expression virtuelles d’aujourd’hui.

Ainsi « Caravagesques » met en relief les rapports et les ponts qui s’opèrent entre les techniques classiques de la peinture et les créations numériques contemporaines.