Feryel Mokni

Originaire de Paris, Feryel Mokni intègre en 2009 l’Ecole Supérieure des Beaux Arts d’Angers pour y étudier le design. Issue d’une famille à la mixité bien trempée (un père tunisien et une mère française ayant grandi en Suède et au Japon), cela a éveillé en Feryel un intérêt pour les voyages et les autres cultures. Sa façon la plus spontanée d’en parler fut, dans un premier temps de partir, puis de photographier. En rédigeant son mémoire, qui s’intitule Lumières du Nord, elle s’est penchée de plus près sur la culture scandinave. Mémoire guidé par des questions telles que : comment le peuple scandinave est-il influencé par la lumière, quel rapport entretient il avec elle? La Suède a un rythme solaire bien à elle, l’été, sans cesse exposée au grand jour, et l’hiver, plongée dans la nuit. C’est cette obsession, cet amour pour la lumière dans les comportements, la culture et l’art de vivre suédois, qu’elle a alors trouvé intéressant d’analyser.

La série de photos ici présentée, provient d’un voyage au cœur de la Suède, dans la région de Dalécarlie. Ce voyage a été la charnière entre l’écriture de son mémoire et son projet de fin d’études, qui relève plus du design d’objet.


-Découvrez le reportage photo de Feryel en Suède sur le blog Les Others.

-Et aussi ici les photos prisent par Feryel Mokni pour le dossier de presse du centre Pompidou pour l’atelier « la lettre dans ses états ».