Laureline Lê

Après avoir étudié la gravure à l’école Estienne puis intégré les Beaux-Arts de Paris, dont elle a récemment été diplômée, Laureline pratique aujourd’hui le dessin, l’estampe et la sculpture (céramique, bronze). Sa pratique est habitée par une grande exigence de précision et s’attache à une économie de moyens qui se distingue par des gestes ou des matériaux simples, et un travail très souvent monochrome. Ses dessins peuvent aussi bien être des miniatures denses que des grands formats à échelle du corps, ou s’organiser au sein de livres et autres formes d’éditions. Les mouvements de basculement d’une échelle à une autre sont récurrents dans son travail, et sont la conséquence directe d’une grande attention portée à l’infime.

Un fragment de roche ramassé lors d’une promenade ou la façon dont deux plis se rencontrent sur une feuille forment le point de départ de toute une série de dessins ou de sculptures. La collecte de ces images du minuscule est l’un des socles de sa réflexion, tout comme les lectures qui nourrissent en permanence ses recherches.

Laureline Lê vit et travaille à Paris.