Virginia Gamna

Virginia Gamna est née à Turin en 1989. Diplômée de L’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy avec les Félicitations du Jury (2013), elle vit et travaille à Paris depuis 2007. Sa pratique de la sculpture se construit essentiellement autour de la technique du moulage qu’elle considère comme une véritable manière de penser capable d’interroger les liens entre la représentation de l’objet, sa fonction et son processus de formation.

L’objet d’usage et les circonstances culturelles de son élaboration sont au centre de ses recherches. Elle s’intéresse à l’homologie d’objets aperçus à des époques et dans des lieux très différents, à une sorte de gémellité formelle capable de compacter les différences de parcours. Comment deux images ou objets, en apparence identiques, peuvent-ils résulter de systèmes d’idées fondamentalement distincts ?

 

Les sculptures de Virginia Gamna sont des hypothèses, en ce qu’elles constituent des tentatives d’appropriation. Ses expérimentations mettent l’accent sur le geste qui accompagne la création ou l’utilisation d’un objet. Que ce geste soit quotidien, affectif ou technique, l’artiste s’y intéresse surtout quand il n’est pas visible et reste en attente de sa propre réalisation. Il représente alors la plateforme de basculement de l’objet de son emploi commun vers un état transitoire, indépendant, fantasmé.

Les sculptures ainsi produites gardent le souvenir de leur état antérieur mais elles vacillent et trébuchent vers un autre usage. Leur forme est une coquille qui va bientôt éclore, la métamorphose devient leur nouvel usage. Elle se réalise par un abandon qui fragilise l’objet et le montre à travers un voile léger ou dramatique, mélancolique ou malicieux. La forme apparaît comme le fantôme de l’objet qui la prête, elle s’oriente ailleurs, vers un nouveau jeu d’identités.